Alien VS Predator Requiem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alien VS Predator Requiem

Message par Christopher Samuels le Jeu 15 Déc - 17:14



On pensait l’avoir oublié, mais non... AVP-R est pourtant la suite directe du premier opus, reprenant la où on nous avait laissés, c’est à dire à la naissance d’un Predalien, croisement féroce entre les deux bestiaux qui servent de "monstre star" au film.

Seulement cette fois-ci, la Fox semble avoir compris ce que voulait le grand public (pas les fans), c’est-à-dire pas un film d’aventures dans un temple rempli de bestioles, comme dans le volet précédent, qui avait le cul entre deux chaises (voire même à côté), mais un vrai film bourrin à l’image du Aliens de Cameron et des deux Predator. Si le film parvient à obtenir une véritable ambiance, qui apparaît dès les 15 bonnes premières minutes du film, elle se dégrade parfois à cause d’un scénario pas très éclairé. Si c’est une excellente idée d’avoir fait venir les deux monstres dans un petit village américain (on attendait que ça, bon Dieu !), celle d’avoir voulu s’intéresser aux habitants était assez casse-gueule, ce qui fait que le long du film on suit des personnages courageux, mais sans psychologie et véritables émotions balançant des répliques complètement bateau dignes d’une mauvaise série pour ados. Et le surjeu de l’intégralité des acteurs renforce encore plus cette impression. Heureusement que sont présents d’autres acteurs, costumés cette fois, comme un Predator barbare qui n’a jamais eu autant la classe, des Aliens perfides, et surtout, le Predalien, la nouveauté attendue qui, bien qu’elle ne rénove en rien les sagas, se révèle, euh comment dire,... ridicule.

Les allergiques aux scénariii à la con et à la violence omniprésente peuvent passer leur tour puisque cet AVP-R ne fournit en définitive que de bonnes bastons musclées et des morts .
Malgré tout, on ne peut nier les quelques bonnes idées: la mort des enfants, la ponte dans les femmes enceintes, et la fin des tabous des mots cinés.

Aliens vs Predator round 2. Alors, qui c’est qui gagne ? Sûrement pas le spectateur qui n’a qu’une envie à la sortie de la projection : balancer une bombe dans le futal des producteurs et des scénaristes de cette immonde daube !
Dans Aliens vs Predator Requiem, tout est désolant : les humains ont autant de charisme qu’une bande de moules fraîchement repêchées, les créatures ne sont jamais effrayantes, les combats sont filmés n’importe comment, le montage est aléatoire et il est inutile de mentionner la pauvreté du scénario. Si encore on avait de quoi se réjouir les rétines avec de chouettes FX et des bastons homériques. Mais non ! C’est pas que les maquillages et autres effets visuels soient mauvais, c’est juste qu’ils ne sont jamais mis en valeur. Même chose pour les combats qui sont systématiquement filmés dans le noir, sous une averse et/ou de trop près. On comprend bien qu’il y a quelque chose qui se passe à l’écran mais quoi ? Est-ce un alien qui se frite au Predator ? Ou plusieurs ? Ou bien est-ce ce fameux Prédalien dont on parle tant ? Difficile de vraiment le savoir, je m’en vais revoir les photos de production pour m’en assurer...

A moins de n’avoir vu aucun des films des deux sagas et de ne connaître que les deux spin-off honteux de ces dernières années, je ne vois pas ce qu’on peut trouver d’intéressant à ce film. Aucune tension, aucune terreur, aucune réjouissance, il n’y a rien à sauver. Dans la salle de ciné, tout le monde vous entend crier (de rage), alors restez chez vous, ça ne vaut pas le coup de s’égosiller pour cette daube.

avatar
Christopher Samuels
Admin

Messages : 8
Date d'inscription : 10/12/2016
Age : 35

Voir le profil de l'utilisateur http://synthetics.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum